Fin de Contrat (2013)

L’envie de réaliser un court-métrage qui ait cette petite « Bond Touch » n’est jamais bien loin.
Du coup, quoi de mieux qu’un huit-clos et quelques musiques issues de la bande originale de Skyfall pour parvenir à cet effet ?!

Il y eut en tout 3 tournages et deux phases de post-synchronisation (bien mieux menées cette fois-ci).
Le premier tournage fut presque le bon, la majorité des scènes tournées ont été conservée…mais il manquait un petit quelque chose.

© Rémi Germain 2013
© Rémi Germain 2013

Fallait-il englober cette scène dans une histoire plus vaste ?
L’idée était tentante.
Un second tournage eut lieu où quelques plans supplémentaires du combat furent mis en boîte.
Tournage délicat, puisque Alexis avait radicalement changé de coiffure depuis le premier tournage !

« Bon sang, et si je tentais un ‘truc’ plus long ? »
Un script d’une vingtaine de page a fait son apparition, puis un autre et encore un autre.
Quelques contacts furent pris avec certains établissements pour obtenir les autorisations de tournage.

Et finalement, les scripts de la version longue de « Fin de Contrat » furent mis de côté au profit d’un petit script rajoutant une unique séquence permettant d’ouvrir sur une éventuelle suite (ou d’un éventuel préquel).

La scène finale fut re-tournée en intégralité et seuls quelques plans de la séquence ouvrant sur la suite furent conservés dans la coupe finale.

Synopsis :
Après avoir volé son employeur, Damian Jones (Gregory Bertrand) se retrouve avec un tueur à gage sur les talons. Pour mener à bien son contrat, Mr Black (Alexis Centi) usera de tous les moyens nécessaires.

Comédiens : Alexis Centi, Gregory Bertrand et Michel Peters
Cadreur : Vincent Wintgens
Photographe Plateau : Joanne Jacob
Ecrit, réalisé et monté par Gregory Bertrand

Détail(s) ‘amusant’ (ou pas) :

1) Le tournage fut l’un des plus longs puisqu’il s’était écoulé près de 8 mois entre le premier et le dernier tournage. Ce qui causa quelques suées lorsque certaines personnes changèrent radicalement de coiffure !

2) À l’origine, le court-métrage devait s’ouvrir par Jones rentrant chez lui. Il se rendait alors compte de la présence de Mr Black, une fois entré dans le salon.
Cette scène n’étant pas réellement utile à l’intrigue et cassant le rythme, elle fut coupée au montage.

3) Aussi bizarre que cela puisse paraître à mes yeux, certaines personnes n’ont pas compris à quel moment intervenait le plan d’introduction du court-métrage.
Histoire de clarifier la chose, vous pouvez le placer juste ici.

4) L’ami Yvain Bon s’était fendu d’une critique au sujet du court-métrage !

 

 

Publicités

Coup Monté (2013)

Rien de très extravagant, juste l’envie de reprendre la caméra et profiter d’une journée ensoleillée (non caniculaire, cette fois-ci) pour mettre en boîte une discussion animée à l’issue incertaine.

Comédien : Alexis Centi & Gregory Bertrand
Ecrit, réalisé et monté par Gregory Bertrand

Détail(s) ‘amusant’ (ou pas) :

1) Le déclic de l’arme au moment du tir est extrait du prégénérique de Casino Royale. Comme quoi, James Bond n’est jamais bien loin !

2) Il s’agit également de l’unique court-métrage à avoir eu droit à sa version remontée.
Quelques nouveaux plans et des mouvements de caméra ayant été ajouté pour améliorer le montage.

Données Confidentielles (2012)

Pour la première fois depuis « La Vengeance comme délivrance », nous explorons l’univers de l’espionnage avec un petit twist.

Une fois de plus, on retrouve Alexis Centi devant la caméra et je dois bien avouer qu’il en a bavé sur ce tournage.
Pour que le twist puisse fonctionner, il fallait qu’il ne porte pas de gants.

Malheureusement pour lui, le temps était absolument glacial et le tournage dura un certain temps.
Heureusement pour lui, c’est l’un des rares tournage où nous avons eu fini à l’heure initialement prévue !

Derrière la caméra, toujours la même équipe : Mary Ulrici à la caméra et Joanne Jacob à l’objectif pour capturer les nombreux clichés du tournage.
Il s’agit du premier court-métrage où nous avons testé la « post-synchronisation » et…je pense que ça s’entend clairement !

Captive (2011)

Après avoir été le bourreau dans « Mrs Banks », Laure Janssen se retrouve ici dans la peau de la victime d’un enlèvement.

Je pense qu’il s’agit là de l’unique projet ou tout s’est déroulé sans accroc. Du tournage au montage, une vraie promenade de santé !
Au casting, on retrouve donc Laure et une nouvelle venue, Elsa Delcour. Dans le rôle de la journaliste.
Derrière la caméra et au maquillage, Mary Ulrici !

Détail amusant (ou pas) :
Elsa était mon professeur de Science Sociale au Collège et, ayant fait des études de journalisme, je me suis (après avoir longuement hésité) décidé à lui demander de participer au projet.
Ce qu’elle fit avec beaucoup d’entrain !